Anti Punaise : luttez efficacement contre les Punaises de lit

Fotolia_81590100_S_redim

Présentation générale

Les punaises de lits vivent aux cotés de l’homme depuis des milliers d’années comme le démontre leur présence dans certaines tombes égyptiennes datant de 3550 ans. Parfaitement connu par nos parents ou grands-parents avant la Seconde Guerre mondiale, cet insecte, Cimex lectularius tout en se maintenant dans les pays pauvres, a disparu de notre vie quotidienne vers les années 1950. La nette amélioration de l’hygiène de notre habitat due à l’augmentation globale du niveau social et économique en est l’une des principales causes. D’autre part, l’apparition de nombreux insecticides à forte rémanence comme le DDT, a certainement bloqué l’expansion des punaises de lits. De nos jours, beaucoup de ces produits dangereux sont interdits et on leur préfère des pièges attractifs spécifiques sans effet sur les punaises de lits. Depuis les années 1990, une recrudescence mondiale est observée dans de nombreux pays développés (Amérique du Nord, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande…). Pire, depuis 5 ans, des contaminations dans des bâtiments entiers sont de plus en plus fréquemment décrites (hôtels, maisons de retraite, hôpitaux…). Et Nantes et son département du 44 ne sont pas épargnés par ce phénomène.

On recense plus d’une centaine d’espèces dans le monde, mais seulement 6 sur le territoire français dont 2 seulement sont responsables des nuisances que nous lui connaissons : Cimex lectularius et Cimex hemipterus .

La punaise de lit est un insecte hématophage (se nourrit de sang), rampant (ne vole pas), visible à l’œil nu, de couleur brune, avec un corps ovale et aplati, qui adulte mesure de 4 à 7 mm de long.

Sa réputation lui vient de ses habitudes alimentaires l’amenant dans nos lit la nuit pour s’abreuver de sang. Bien que certaines personnes soient insensibles aux piqûres, 70% des gens présentent des allergies provoquant rougeurs et démangeaisons, similaires aux piqûres de moustiques. Seulement, les marques sont plus virulentes et bien plus nombreuses. Souvent, ces piqûres sont alignées sur la peau. Le repas de la punaise de lit dure 10 à 20 min, puis elle repart se cacher dans un abri, toujours à proximité de son lieu de nourrissage. Toute faille peut présenter un abri pour ces insectes. Il faut donc vérifier partout dans les lieux susceptibles d’en abriter. De plus, les punaises laissent des marques de leurs passages par des taches de sang sur la literie ou encore des excréments qu’on peut retrouver partout, jusque sur les murs.

Le jour, les punaises de lit se cachent. Elles préfèrent s’installer près de leur source de nourriture (vous!) qu’elle repère grâce au Co2 que nous dégageons en respirant et à notre chaleur corporelle. Environ 70% des punaises de lit s’installent et pondent leurs œufs dans les sommiers, les matelas et les têtes de lit. Les punaises de lit peuvent également s’installer dans tous les recoins d’une pièce tels que les plinthes, les prises électriques, les lattes du plancher, les meubles, les tableaux, les bouts de tapisserie décollés, les crevasses dans les murs… bref tous les refuges à l’abri de la lumière où on peut glisser une carte de crédit.

Les punaises de lit peuvent se reproduire uniquement à l’âge adulte.
 Lorsqu’elle a une source régulière de sang à disposition pour se nourrir une punaise de lit a une durée de vie d’environ 9 mois, mais elle peut également vivre jusqu’à 18 mois et sans se nourrir !

Les femelles adultes pondent de 3 à 8 œufs par jour, représentant jusqu’à 500 durant toute leur vie.

Les œufs éclosent sous 1 à 3 semaines (10 jours en moyenne) et les larves commencent à se nourrir aussitôt. Les larves passent par 5 étapes avant de devenir adultes et doivent se nourrir une fois à chaque étape. La punaise de lit peut importe son stade d’évolution se nourrit 1 fois par semaine en moyenne (tous les 4 à 8 jours selon la température ambiante). Cela prend donc environ 5 semaines (37 jours en moyenne) à une punaise de lit pour devenir adulte dans des conditions favorables (source de nourriture à disposition et température d’une pièce normalement chauffée).

La température de la pièce est en fait un facteur très important dans la rapidité de développement de la punaise de lit : il faut 3 mois à une punaise de lit pour devenir adulte lorsque la température ambiante est de 18°C et seulement 3 semaines lorsqu’il fait 30°C (selon Susan Jones, professeur d’entomologie à l’Université d’État de l’Ohio).

Normalement la punaise de lit rentre en période de reproduction lorsque les beaux jours reviennent, au printemps, et hiberne l’hiver. Cependant, l’utilisation du chauffage dans nos habitations semble perturber leur cycle et les punaises de lit sont aujourd’hui actives toute l’année, avec tout de même une légère baisse l’hiver.

Les punaises de lit sortent pour se nourrir la nuit, en général 1 heure avant le lever du jour, mais si elles sont très affamées elles peuvent piquer à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit.

punaise1

Quels problèmes posent-elles ?

Comme nous l’avons évoqué, les punaises de lit se reproduisent très vite et circulent partout. De plus, elles provoquent des problèmes cutanés chez de nombreuses personnes.

Il s’agit par endroit d’un véritable fléau. La seule possibilité pour gérer les populations des punaises de lit est de les éradiquer des zones infestées. Pour détruire ces parasites, différents traitements existent.

Les moyens de lutte

Il existe différents insecticides souvent sous forme liquide à pulvériser. De nombreuses molécules sont à disposition des professionnels pour exterminer ce problèmes, mais certaines résistances ont pu être observées dans quelques régions. D’autre traitements existent pour l’éradication des punaises de lit comme la fumigation. Mais attention! Seuls les produits professionnels montrent une efficacité. Il est donc préférable de faire appel à une désinsectisation pour lutter contre ce nuisibles.

Il est aussi possible de placer des pièges de détection en prévention ou en cas de doutes sur la présence de ces insectes. Pour assurer d’une bonne intervention, il est souvent recourt à une fumigation des lieux.