Anti Souris : luttez efficacement contre les Souris

Wild Wood mouse resting on the root of a tree on the forest floor with lush green vegetation

Présentation générale

La souris  (Mus musculus) est un petit rongeur qui évoque chez l’homme des sentiments paradoxaux. En effet, la souris inspire chez certains d’entre nous la fragilité, la curiosité ou encore l’amusement. L’un des personnages mythiques des enfants, Mickey Mouse n’est autre qu’une souris. A contrario, les souris nous inspirent aussi dégoûts en tant que vecteur de maladie ou contamination des aliments. Il s’avère que l’homme est confronté à côtoyer la souris depuis très longtemps et malgré les moyens modernes, ces petits rongeurs continuent de créer des problématiques chez les humains.

La souris, qui nous effraie souvent moins que les rats, mais dont les dégâts peuvent être tout aussi agaçants. Ces petits rongeurs aiment la chaleur des maisons dans lesquelles elles trouvent nourriture et chaleur ainsi que des petits recoins pour faire leurs nids. Elles sont relativement discrètes, mais sa présence est souvent perçue par les dégâts occasionnés et/ou les odeurs qu’elles laissent. On peut la retrouver dans n’importe quel recoin où la nourriture peut la satisfaire, elle n’est pas aussi dépendante de l’eau que les rats. De plus, c’est un animal très curieux qui aura tendance à visiter les lieux à la recherche d’endroits pour nidifier ou pour se nourrir.

La souris se distingue des rats par sa petite taille, ses excréments et certaines de ses habitudes.

C’est un animal organisé, mais asocial. Les souris sont capables de vivre dans un périmètre entre 1 et 3 mètres autour du nid si elle a une ressource alimentaire suffisante. Il est donc parfois difficile de contrôler les populations de souris lorsque celles-ci sont confortablement installées.

Quels problèmes posent-elles ?

La souris est considérée comme nuisible dans la mesure où elle est responsable de nombreux dégâts agricoles et alimentaires, notamment sur les céréales. Les récoltes elles aussi sont impliquées avec 20% de pertes à cause des rongeurs et insectes. Outre, la consommation des aliments, elles contaminent les réserves par l’urine ou les excréments.

Les rongeurs causent aussi des dégâts matériels en détériorant tissus, livres, isolants… Les souris laissent aussi des odeurs désagréables par le biais de leur urine.

De plus, ils sont un vecteur de maladie non négligeable. Elles véhiculent des maladies qui peuvent contaminer les humains ou les animaux domestiques.

Les moyens de lutte

La souris est un animal petit, discret, qui se reproduit très vite et qui est capable de vivre sur un périmètre très restreint. Il est donc parfois difficile de contrôler la présence de ces espèces.

Il existe cependant des moyens de lutte.

D’une part, il existe les moyens de lutte qualifiés de préventifs qui peuvent être :

  • Protections mécaniques : Il s’agit de limiter les passages d’intrusion des animaux en bouchant les trous ou en évitant les fenêtres ouvertes par exemple.
  • Limiter les accès aux ressources : éviter les eaux stagnantes et ne pas laisser de nourriture en évidence et sans protection.
  • Nettoyer régulièrement les lieux pour éviter que les odeurs ne s’installent afin que les animaux se sentent dérangés.
  • Répulsifs olfactifs destinés à provoquer une gêne permanente chez l’animal.

D’autre part, les moyens de lutte peuvent être curatifs dès lors où une présence de rongeurs est démontrée.

  • L’utilisation de piège mécanique comme les pièges à glu, tapettes à rats et autres pièges divers.
  • L’utilisation de produits biocides, sur une base d’anticoagulants sous forme d’appâts pour favoriser une éradication rapide et effective des populations.

Ces moyens de lutte peuvent être combinables. Chaque situation nécessite des moyens de lutte adaptés aux contraintes des personnes et des lieux.